L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

« Une sélection des meilleures expositions à voir actuellement à Paris et en Ile de France »

Expo à Paris

Anni et Josef Albers. Pionniers de la modernité

Elle tisse et grave, il travaille le verre, le bois et peint. Leurs œuvres abstraites, géométriques, architecturées, colorées, resteront comme une incarnation parfaite du modernisme. Si Anni et Josef Albers sont considérés depuis longtemps comme des artistes majeurs du XXe siècle, leurs œuvres restent mal connues en France, car peu exposées. Cette double monographie au musée d’art moderne de Paris est d’autant plus inédite et judicieuse que ce couple était fusionnel dans leur vie comme dans leur art.
Anni Albers (née Annelise Fleischmann, 1899-1994) et Josef Albers (1888-1976) se rencontrent en 1922 au Bauhaus et se marient trois ans plus tard. Ils ont onze ans d’écart, elle est aussi timide qu’il est jovial, ils sont d’origines différentes, lui, issu d’un milieu ouvrier, elle, d’une riche famille juive. Mais ils partagent la conviction que l’art peut profondément transformer le monde et doit être au cœur de l’existence humaine. Ils adhèrent aux objectifs du Bauhaus : notamment la revalorisation de l’artisanat, le dialogue interdisciplinaire et les atouts de la production industrielle pour rendre possible la démocratisation de l’art. Ils estiment aussi que la création joue un rôle essentiel dans l’éducation de chaque individu. Leur idylle sera aussi longue que leur vie, et particulièrement productive.

Plus de trois cent cinquante œuvres (peintures, photographies, meubles, œuvres graphiques et textiles) sont exposées au musée d’art moderne de Paris dans un vaste parcours qui ouvre sur leurs productions, riches et variées, issues du Bauhaus, de 1920 à 1933. Des œuvres qui se font déjà écho, témoignant du lien intime et très complice qui leur a permis, tout au long de leur vie, de se soutenir, de se renforcer mutuellement, dans un dialogue permanent tout en transmettant leurs savoirs aux autres. Installés aux États-Unis en 1933 à la suite de la fermeture du Bauhaus sous la pression du régime nazi, le couple enseigne au Black Mountain College, dans les montagnes de Caroline du Nord, une école expérimentale qui reprend en grande partie les principes pédagogiques du Bauhaus.

À partir de 1935, ils voyagent régulièrement au Mexique et en Amérique latine, visitent les sites archéologiques au Mexique et au Pérou et s’inspirent des traditions précolombiennes, mêlant l’héritage du Bauhaus avec les couleurs et les motifs des anciennes civilisations, notamment la palette chromatique intense des textiles andins avec ces ors tirés des fleurs de souci et ces rouges obtenus par le broyage de cochenilles. Josef entreprend la série des Variants, des compositions géométriques de couleurs vives qui évoquent les murs peints des habitations en pisé à toit plat du Mexique. Il poursuit avec un hommage au carré (Homage to the Square) dans lequel il explore l’interaction des couleurs entre elles dans des emboitements de carrés. Il en produira 2000 en 26 ans. C’est à un autre hommage que s’attaque Anni avec Six Prayers, un ensemble de six tapisseries pour le mémorial de la Shoa au Musée juif de New York. Après avoir publié en 1965, On Weaving (Du tissage), un livre fondateur qui explore l’histoire des quatre mille dernières années de tissage à travers le monde), elle se lance dans la gravure, expérimentant toutes les techniques dans un langage qui reste innervé par sa longue pratique du textile.

L’exposition retrace de façon chronologique leurs parcours artistiques dans un beau et joyeux dialogue entre peinture, tapisserie, vitrail, mobilier, gravure. Et un pur moment de contemplation esthétique pour le visiteur.

Catherine Rigollet

Visuels : Josef Albers, Gitterbild, vers 1921. Verre, métal, fil de cuivre, 32,4 × 28,9 cm. The Josef and Anni Albers Foundation.
Anni Albers, Red and Blue Layers, 1954. Coton, 61,6 x 37,8 cm. The Josef and Anni Albers Foundation.
Josef Albers, 4 Central Warm Colors Surrounded by 2 Blues, 1948. Huile sur Masonite, 66 x 90,8 cm. Josef Albers Museum Quadrat Bottrop.

Archives des expos à Paris
spacer


Du 10 septembre au 9 janvier 2022
Musée d’art moderne de Paris
11, Avenue du Président Wilson, 75116 Paris
Mardi au dimanche de 10h à 18h
Fermeture le lundi et certains jours fériés
Tarifs : 14€/12€
Tél. 01 53 67 40 00
www.mam.paris.fr