Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 24/06/2021

Le livre du mois


Willy Ronis (1910-2009) fut l’un des derniers représentants du courant humaniste en France et ça se voit. Qu’il photographie le vieux Paris en arpenteur et amoureux de la capital ou les villes nouvelles d’Allemagne de l’Est, son regard plein d’empathie sait toujours ou s’arrêter. Et ça se voit.

L'artiste du mois

Dorothée Langlois - Designer textile.
L’art et l’imagination, la création et le rêve : Dorothée Langlois semble y baigner depuis son plus jeune âge. Aujourd’hui, elle se nourrit de tous les arts pour créer des motifs pour le tissu, l’ameublement et linge de maison, toujours à l’affût des couleurs et des matières tendances.

Coup  de coeur
Le Paris de Dufy

Paris - Musée Montmartre
Jusqu’au 12 septembre 2021.

L’exposition rassemble les œuvres parisiennes de Dufy et rend hommage à cet artiste qui occupa l’un des ateliers du 12 rue Cortot – où se situe aujourd’hui le musée de Montmartre.

Yan Pei-Ming – Au nom du père

Colmar (68) - Musée Unterlinden
Jusqu’au 6 septembre 2021.

En écho au célèbre Retable d’Issenheim, chef-d’œuvre de ses collections, le musée Unterlinden raconte l’itinéraire de l’artiste Yan Pei-Ming, peintre contemporain mondialement reconnu pour ses tableaux XXL, souvent monochromes, brossés à large coups de pinceaux, dont l’esprit et le travail coïncident avec les thèmes de la filiation, du sacré et du sacrifice, traités par Grünewald cinq siècles plus tôt.

Le combat des peintres femmes au XVIIIe siècle.

Paris. Musée du Luxembourg
Du 19 mai au 4 juillet 2021.

Même si elles furent « empêchées » au nom de leur genre, nombre d’entre elles ont pu bénéficier à l’époque d’une certaine notoriété qui contredit l’invisibilité dont le récit dominant de l’histoire de l’art les a frappées jusqu’à une période récente.

Hassan Sharif

Saint-Étienne (42) MAMC+
Dès l’ouverture et jusqu’au 26 septembre 2021.

Pionnier de l’art conceptuel au Moyen-Orient, l’artiste émirien Hassan Sharif (1951-2016) a créé une œuvre protéiforme souvent subversive qui parle d’argent, de pétrole, de surconsommation, mais aussi de modestes objets de la vie, insignes et beaux.


Psychédélices. Expériences visionnaires en FranceSète (34) - MIAM
Jusqu’au 9 janvier 2022.

Une exposition qui retrace plusieurs décennies d’art psychédélique en France. Un festival de couleurs, de lumières et de mouvements. Laissez-vous griser.


Henri Cartier-Bresson. « Le Grand Jeu » : un testament visuel.Paris. BnF François Mitterrand
Du 19 mai au 22 août 2021.

Un surprenant jeu de hasard, de croisements de regards, d’univers du photographe recomposé par les sentiments de cinq commissaires invités à piocher parmi 385 clichés qu’Henri Cartier-Bresson considérait comme son testament visuel.


Valadon et ses contemporainesBourg-en-Bresse (01) - Monastère de Brou
Du 19 mai au 5 septembre 2021.

Autour de la figure de Suzanne Valadon, l’exposition met en lumière les artistes de son époque et questionne à travers elles l’accès à la formation, les réseaux artistiques auxquels elles appartiennent, les sujets dont elles s’emparent et leur contribution aux mouvements d’avant-garde.


Edition limitée. Vollard, Petiet et l’estampe de maîtresPetit Palais.
Du 19 mai au 29 août 2021.

La passionnante saga d’Ambroise Vollard (1866-1939), marchand d’art qui redonna à l’estampe ses lettres de noblesse grâce à un haut niveau d’exigence. Avec des œuvres de Cézanne, Gauguin, Bonnard, Vuillard, Denis, Rouault, Picasso, etc.

En bref

L’État lance une commande de 30 millions d’euros aux jeunes artistes pour réaliser des œuvres en relation avec des sites patrimoniaux ou naturels dans toute la France.
https://www.culture.gouv.fr/Aides-demarches/Appels-a-projets...

Disparition de Gérard Fromanger à 81 ans.
Son nom convoque des images, des références : Mai 68, des silhouettes rouges, des scènes de rue, Prévert, Godard, Deleuze, Foucault, le photoréalisme, la Figuration narrative, la peinture et la politique...https://lagoradesarts.fr/-Gerard-Fromanger-Le-revolte-.html

L’arc de triomphe empaqueté de Christo sera dévoilé en septembre.
https://christojeanneclaude.net/artworks/arc-de-triomphe-wrapped/

L’Art brut au Centre Pompidou. Le Musée s’enrichit de l’acquisition exceptionnelle de 921 œuvres de 242 artistes du XVIIIe au XXIe siècle, issus d’Europe et des Amériques, provenant de la collection d’art brut de Bruno Decharme (né en 1951), qui compte entre 5 000 et 6 000 pièces. Une salle permanente sera consacrée à cette collection constituée d’artistes phares de l’art brut tels Aloïse Corbaz, Henry Darger, Adolf Wolfli ou Augustin Lesage, et dont le contenu fera l’objet de rotations tous les six mois. Paris. Ce qui s’oublie et ce qui reste À l’heure de l’information en continu, des réseaux sociaux et d’un certain individualisme, que signifie transmettre ? Qu’en est-il de cette passation ? De ce geste destiné à confier à une autre personne une mémoire, mais aussi des savoirs et savoir-faire, des traditions, rituels ou encore des objets ? l’exposition explore la notion de transmission à travers les œuvres de dix-huit artistes du continent africain et de ses diasporas. Jusqu’au 29 août 2021. http://www.histoire-immigration.fr/ce-qui-s-oublie-et-ce-qui-reste. Hauts-de-France. Yona Friedman, l’exposition mobile. Théoricien des utopies d’après-guerre, l’architecte Yona Friedman né à Budapest (1923-2019) n’a cessé d’inventer des langages ludiques et universels pour engager l’habitant à prendre possession de son environnement. Le titre de cette exposition rend hommage à son ouvrage majeur, L’Architecture mobile (1958), où il développe ses idées de « Ville Spatiale » avec des habitats modulaires, évolutifs en fonction des besoins qui changent avec le temps. Jusqu’en 2022. https://frac-picardie.org/ Paris. Salon du dessin. L’édition du Salon du dessin 2021 aura lieu du 1er au 4 juillet 2021 au Palais Brongniart et célèbrera donc son 30e anniversaire sous les ors du Palais Brongniart où il a élu domicile depuis 18 ans. Il réunira une trentaine de galeries soit presque autant que les 39 habituelles. www.salondudessin.com Marseille (13). Le surréalisme dans l’Art américain. Dali, Ernst, Pollock, Rothko, Johns, Bourgeois. L’exposition retrace l’histoire de la présence d’un courant surréaliste dans l’art américain, dès les années 1930, revisitant la légende selon laquelle les artistes new-yorkais, bouleversés par l’arrivée des surréalistes parisiens en exil durant la Seconde Guerre mondiale, s’en seraient inspirés pour inventer un art proprement américain : l’expressionnisme abstrait. Jusqu’au 26 septembre 2021. https://vieille-charite-marseille.com Paris. L’heure bleue de Peder Severin Krøyer (1851-1909). Contemporain de Vilhelm Hammershøi (1864-1916), Peder Severin Krøyer est au plein air ce que son contemporain fut à la scène d’intérieur. Plus de soixante chefs-d’œuvre mettent à l’honneur ce remarquable interprète de l’heure bleue, ce phénomène météorologique qui précède le crépuscule et se déploie surtout aux lointains bords de mer septentrionaux. Du 19 mai au 25 juillet 2021. https://www.marmottan.fr Paris. Marc Riboud. Histoires possibles l’homme aux semelles de vent a traversé sans œillère et avec un profond intérêt pour l’Homme un siècle tourmenté. Bonne nouvelle, la rétrospective au musée Guimet est prolongée jusqu’au 6 septembre 2021. Lire l’article.