Brancusi : géant de la sculpture moderne

Centre Pompidou
Jusqu’au 1er juillet 2024.

Alignant près de 200 œuvres, c’est la plus grande rétrospective française jamais consacrée à cet inventeur de la sculpture moderne, dont les lignes épurées ont contribué à jeter les bases du minimalisme.

Les chevaux de Théodore Géricault

Musée de la Vie romantique
Jusqu’au 15 septembre 2024.

Passionné de chevaux et brillant cavalier, Géricault (1791-1824) les a dessinés et peints avec virtuosité de la tête à la croupe, et dans toutes les situations, se servant aussi de ce puissant motif dans ses tableaux d’histoire et des scènes de genre. Une centaine d’œuvres offre un nouveau regard sur ce peintre romantique.

Monique Frydman. L’Âge d’or

Caen (14) - MBA
Jusqu’au 1er septembre 2024.

Dans ses monumentales toiles abstraites, Monique Frydman poursuit sa réflexion autour des questions de la trace, de l’empreinte, de la transmission et de l’espérance. Une œuvre sensible, vibrante et solaire qui fait de l’utopie un possible.

Théodore Rousseau. La Voix de la forêt

Le Petit Palais
Jusqu’au 7 juillet 2024.

Peintre paysagiste fondateur de l’École de Barbizon, Théodore Rousseau (1812-1867) a fait de la nature son univers, le motif principal de son œuvre, et une cause à défendre. Un précurseur.
L’exposition rassemble une centaine d’œuvres dans une promenade en forêt profonde.

Matisse. L’Atelier rouge

Fondation Louis Vuitton
Jusqu’au 9 septembre 2024.

Les toiles dans la toile. Dans cette anatomie de L’Atelier rouge peint en 1911 par Matisse, la Fondation Vuitton raconte la genèse de cette peinture audacieuse, exposant à côté du tableau, les toiles qui y sont figurées.

Jean Hélion (1904-1987). La prose du monde

Musée d’Art Moderne-Paris
Jusqu’au 18 août.

Jean Hélion bénéficie enfin d’une grande rétrospective qui dévoile la cohérence et la richesse de son œuvre à rebours, de l’abstraction géométrique jusqu’à une figuration assumée, dans une vivacité de couleurs et de formes libres racontant la vie urbaine moderne.

Des exploits et des chefs d’oeuvre

Marseille - FRAC, MAC et Mucem
Jusqu’au 22 décembre 2024.

Une vaste exposition, présentée sur trois lieux, interroge les dynamiques sociétales qui résonnent dans l’art face à la réalité contemporaine du sport. Entre critique, humour et fétichisme.

Ellsworth Kelly. Un génie de la couleur

Paris - Fondation Vuitton
Jusqu’au 9 septembre 2024.

Précurseur d’un minimalisme constructif et pionnier d’une forme nouvelle d’abstraction dont il a posé les bases lors d’un long séjour parisien (1948-1954), Ellsworth Kelly a révolutionné l’art américain d’après-guerre par son approche inédite de la couleur et des formes aux lignes tranchantes.

En bref

Normandie Impressionniste

Le Festival Normandie impressionniste c’est 150 événements pour les 150 ans du célèbre mouvement : du 22 mars au 22 septembre 2024. Avec des temps forts consacrés à : Whistler à Rouen, Boudin à Honfleur, Édouard Vuillard à Cabourg, les impressionnistes et la mer à Giverny., mais aussi Sarah Jérôme à Vernon, Laurent Grasso à l’Abbaye de Jumièges, Marc Desgrandchamps à Yvetôt, Monique Frydman à Caen, Hockney à Rouen., etc. Découvrez nos premiers articles et pour en savoir plus : https://www.normandie-impressionniste.fr/fr


Paris. Andres Serrano. Portraits de l’Amérique

À travers ses photographies soigneusement mises en scène, Andres Serrano révèle de l’Amérique une réalité souvent dérangeante. La religion, la mort, le sexe, la politique, la pauvreté ou la violence imprègnent l’œuvre de l’artiste américain. Autant de facettes d’une Amérique à la fois monumentale dans son triomphalisme et fragile dans ses contradictions que la MEP avait déjà montrées en novembre 2016 et que l’on peut revoir au Musée Maillol. Jusqu’au 13 octobre 2024. www.museemaillol.com


Wingen-sur-Moder (Alsace). René Lalique. L’inventeur du bijou moderne.

Au travers de plus de 100 bijoux exceptionnels, l’exposition dévoile comment René Lalique a renouvelé l’art de la bijouterie à la fin du XIXe siècle. Le visiteur est invité à découvrir la diversité des créations, tant dans le type d’objets (peignes, bagues, colliers de chien, épingles à chapeau, broches...) que dans les matières ou les sources d’inspiration.
Du 1er mai au 3 novembre 2024. www.musee-lalique.com


Paris. Pierrette Bloch.

Ce nouvel accrochage dévoile une sélection de plus de 70 œuvres regroupant : encres sur papier aux formats divers, collages, mailles et fils de crins, réalisés entre 1971 et 2017, qui illustre la variété de sa démarche artistique pionnière, fondée sur la réitération d’un geste jamais égal à lui-même. Du 7 mai au 29 juin 2024. https://galerie-karsten-greve.com/fr/


Annecy. Philippe Cognée. Hautes tensions.

Invité par la Fondation pour l’art contemporain – Claudine et Jean-Marc Salomon, Philippe Cognée (né en 1957 à Nantes où il vit et travaille), présente une exposition sur le thème de la ville, l’urbain et ses habitants ». L’artiste s’inspire de photos ou de vidéos d’autoroutes, de bâtiments, de vues aériennes…pour créer ses toiles floues à la cire, chauffée puis écrasée, posant la question de l’épuisement de l’image et de la condition humaine dans son rapport à l’environnement urbain. Abbaye Espace d’art contemporain à Annecy (74). Du 24 mai au 25 août 2024. Tous les vendredis, samedis et dimanches de 14h à 19h.