L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

« Une sélection des meilleures expositions du moment en Europe. L’occasion d’une escapade d’un week-end. »

Expo à L'étranger

Eileen Agar, surréaliste rebelle

Angel of anarchy

Née à Buenos Aires, en Argentine, d’un père industriel écossais et d’une mère héritière d’une entreprise américaine de biscuits, Eileen Agar (1899-1991) a décrit son enfance comme privilégiée et excentrique. Son intérêt croissant pour l’art l’amène à l’étudier à Londres où ses parents s’installent en 1911, puis à Paris. Cette grande exposition, la plus importante d’Agar à ce jour, coïncide avec une réévaluation plus large de la contribution des femmes à l’histoire de l’art moderne, notamment du cubisme et du surréalisme. Fascinée par l’art classique, les mythologies anciennes, le monde naturel et le plaisir sexuel, Agar a exploité ces sujets et sa propre biographie pour les formes et le contenu qui ont rempli ses œuvres.

Tout au long de sa carrière de près de 70 ans, Agar a synthétisé des éléments de deux des tendances artistiques les plus importantes du XXe siècle : le cubisme et le surréalisme. C’est à Paris, dans les années 1920, qu’elle s’est liée d’amitié avec André Breton et Paul Éluard. En 1936, elle présente trois tableaux, dont Quadriga, 1935 (quatre têtes de cheval) et cinq objets à l’Exposition surréaliste internationale de Londres. En 1937, elle fait un séjour à Mougins, avec Paul et Nusch Éluard, Picasso et Dora Maar, Roland Penrose et Lee Miller qui réalise un portrait d’elle. Jusqu’en 1940, elle participe aux expositions surréalistes organisées à Amsterdam, à New York, à Paris et à Tokyo. Apparentée à ce mouvement par les rapprochements singuliers d’objets ou d’images, elle s’en distingue néanmoins par une certaine rigueur, loin de l’expression spontanée de son inconscient.

La rétrospective présente près de 150 œuvres : peintures, collages, photographies, assemblages et documents d’archives, dont une grande partie a rarement été exposée.

Visuels : Eileen Agar wearing her Ceremonial Hat for Eating Bouillabaisse, 1936. Photograph : © Estate of Eileen Agar/Bridgeman Images.
Eileen Agar, Erotic Landscape, 1942, collage on paper, 255 x 305 mm, private collection. © The Estate of Eileen Agar. Photograph courtesy Pallant House Gallery, Chichester © Doug Atfield.
Eileen Agar, Angel of Anarchy, 1936-1940. Plâtre, tissu, coquillages, pierres diamantées et autres matériaux, 570 x 460 x 317 mm. © Tate images.

Archives des expos en europe
spacer

Infos pratiques
Du 19 mai au 29 août 2021
White Chapel Gallery
9,50 £
https://www.whitechapelgallery.org/exhibitions/eileen-agar/