L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

« Une sélection des meilleures expositions à voir actuellement à Paris et en Ile de France »

Expo à Paris

Faut-il voyager pour être heureux ? Réponses en art contemporain

« Faut-il voyager pour être heureux ? » La double question philosophique, celle de la liberté de circuler et celle du bonheur, à visée pédagogique pour le public jeune et scolarisé, qu’aborde cette année la Fondation EDF, s’apparente aussi à une invitation au voyage dans l’art contemporain à travers une cinquantaine d’œuvres (photo et vidéo ont la part belle) de trente-deux artistes contemporains, français et étrangers.

« L’art et le voyage ont un point commun : nous conduire à voir ce monde comme nous ne l’avons jamais vu, et voir des mondes que nous n’avons jamais vus », écrit justement Rodolphe Christin, l’un des trois commissaires de l’exposition. En effet, pas moins de trois commissaires, le sociologue Rodolphe Christin donc, Nathalie Bazoche de la Fondation EDF, et Alexia Fabre, l’ancienne directrice du MAC VAL ((Musée d’art contemporain du Val-de-Marne), ont concocté ce parcours en cinq parties : Rendre le monde fréquentable, Les plaisirs de la mobilité facile, Inégalités migratoires, La confrontation des imaginaires, Se rapprocher du monde.

Quelques pépites brillent plus particulièrement dans cet ensemble de mises en scène détournées, d’objets hybrides, d’illustrations décalées qui dévoilent, souvent avec ironie ou malice, les stigmates sous-jacents du voyage, les effets néfastes du tourisme de masse. La vidéo Paradisus de Mali Arun montre, dans de magnifiques images en noir et blanc, un paysage de début du monde, souligné par des citations bibliques évoquant l’Eden, qui peu à peu se peuple de touristes comme une inexorable invasion… Ghosts of your Souvenir est le moyen espiègle qu’ont trouvé Émilie Brout et Maxime Marion pour critiquer les selfies de touristes devant les sites et monuments les plus touristiques. Les deux artistes se sont « invités » dans ces selfies qu’ils ont ensuite retrouvés par leur référencement sur les réseaux sociaux. Histoire de parasiter cette vision devenue répétitive, narcissique et stéréotypée des beautés du monde. Trois tirages de Martin Parr, le plus célèbre photographe pour son travail autour du tourisme, font face à trois clichés de Inka et Niclas Lindergård extraits de leur série Watching Human Watching, amusante mise en abyme !

Au chapitre des « inégalités migratoires », on remarque la vidéo Bottari Truck-Migrateurs de Kimsooja, ce voyage effectué en 2007 du Mac Val à l’église Saint-Bernard de Paris en passant par des lieux parisiens symboliques (Bastille, République) assis sur un tas de baluchons de tissus colorés chargé sur un pick-up. Pour « se rapprocher du monde », Camille Martin, Richard et Marine Ponthieu propose « Le voyage au bout du jardin, polenta, framboisiers et confettis », une sérigraphie sur carte routière tandis qu’Abraham Poincheval, adepte des performances extrêmes, fait partager son « voyage invisible », une traversée à travers les Alpes dans son gyrovague, une capsule cylindrique véhiculable (c’est l’artiste qui la pousse sur les chemins escarpés !) et habitable équipée d’une caméra qui prend des images à partir de la capsule en mouvement… On ne manquera pas non plus la très belle photo de l’artiste marcheur Hamish Fulton ou l’installation olfactive de Julie C. Fortier.

Cette désacralisation du mythe touristique fait éclater des rires et éclore de bienheureux petits chemins de traverse sous le signe de la créativité et de la lucidité.

Jean-Michel Masqué

Visuels : Ange Leccia, Arrangement. Globes terrestres, 1990-2021, 70 globes en plastique et LED © Ange Leccia et Galerie Jousse Entreprise, Paris / Adagp, Paris, 2022.
David Ancelin, Out of Africa, 2007, Palmier Phoenix canariensis, terre, billes d’argile, terreau, sac à dos © David Ancelin / Adagp, Paris, 2022.
Kimsooja, Bottari Truck-Migrateurs, 2007, vidéo, 9’20’’ © Kimsooja – MAC VAL / Adagp, Paris, 2022.
Martin Parr, The Luxor Hotel and Casino, Las Vegas, USA, 1994, tirage photographique d’après original © Martin Parr / Magnum Photos.

Archives des expos à Paris
spacer


Du 20 mai 2022 au 29 janvier 2023
Fondation groupe EDF
6, rue Récamier (Paris, 7e)
Du mardi au dimanche (sauf jours fériés) de 12h à 19h
Entrée libre sur réservation
Tél. 01 40 42 35 35
https://fondation.edf.com