L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

« Une sélection des meilleures expositions à voir actuellement à Paris et en Ile de France »

Expo à Paris

Omar Victor Diop et les grands portraitistes africains

Omar Victor Diop (né en 1980 à Dakar, Sénégal) utilise la photographie, le stylisme et la scénographie pour retranscrire l’Histoire, la modernité des sociétés africaines et leurs styles vie. Après avoir détourné les biens de consommation et les déchets afin d’en vêtir ses modèles tout en questionnant les standards de beauté et d’élégance (Futur du beau, 2011), il a dressé dans la série Studio des Vanités (2013) le portrait d’une génération africaine créative, ambitieuse et urbaine. Il s’inspire alors des grands photographes africains historiques Mama Casset, Seydou Keïta et Malick Sidibé, ainsi que du célèbre créateur de Jean-Paul Goude. Puis il a commencé à se mettre en scène en rejouant les portraits de notables africains ayant marqué l’Histoire (Diaspora, 2014). En 2017, sa série Liberty poursuit cet hymne à la liberté et à la dignité à travers le monde.

Diop inscrit son travail dans une Afrique en mouvement, pleine d’avenir et d’énergie, tout en reconnaissant le talent de ses ainés. Parmi ces photographes de référence, c’est certainement le travail de Malick Sidibé (1935-2016) qui trouve le plus d’écho dans sa démarche. Malgré les cinquante ans qui les séparent, ils sont tous deux les continuateurs de la tradition du studio à l’africaine, tout en saisissant les modes, les vitalités et les évolutions de la vie moderne.

Pour cette carte blanche, Diop a sélectionné une cinquantaine de clichés des photographes qui l’ont marqué : Malick Sidibé bien sûr, mais aussi Mama Casset (1908-1992), Seydou Keïta (1921-2001), J. D. ‘Okhai Ojeikere (1930-2014) et ses mille photographies de coiffures de femmes, Jean Depara (1928-1997) ou encore Ambroise Ngaimoko (1949). Tous leurs portraits dialoguent avec les images oniriques et colorées du photographe sénégalais.

C.R

Visuels : Seydou Keïta, Sans titre, 1959 - Tirage argentique baryté - Signé et daté - Image : 38 x 57 cm - Papier : 50 x 60 cm © Seydou Keïta / SKPEAC. Courtesy Galerie MAGNIN-A, Paris.
Malick Sidibé, Les trois agents du FBI, 1976. Tirage argentique baryté - Papier : 50 x 60 cm - Signé et date © Malick Sidibé Estate. Courtesy Galerie MAGNIN-A, Paris.
Omar Victor Diop, Art Comes First, 2016. Le studio des vanités. Impression jet d’encre pigmentaire sur papier. Image : 60 x 60 cm - Édition de 5 ex + 2 AP. Signé, titré et numéroté sur vignette - © Omar Victor Diop. Courtesy Galerie MAGNIN-A, Paris.

Archives des expos à Paris
spacer


Du 6 mars au 8 mai 2021
Galerie Magnin-A
118 Bd Richard Lenoir 75011
Entrée libre
Du mardi au samedi, 14h-18h
http://www.magnin-a.com/