L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

« Une sélection des meilleures expositions à voir actuellement à Paris et en Ile de France »

Expo à Paris

Henri Cartier-Bresson. Le Grand Jeu : cinq regards en liberté sur le testament visuel du photographe.

Au début des années 1970, à la demande de ses amis Jean et Dominique de Menil, fondateurs de la Menil Collection à Houston, Henri Cartier-Bresson (1908-2004) a sélectionné ses « 385 meilleures photographies dans les tirages les meilleurs possibles ». Son testament visuel. Intitulée Master Collection, cette collection été tirée en six exemplaires, aujourd’hui conservés : à la Collection Pinault, la Bibliothèque nationale de France, la Fondation Henri Cartier-Bresson, l’University of Art d’Osaka, le Victoria & Albert Museum de Londres et la Menil Collection de Houston. Toutes les images font 24 x 36 cm ou 36 x 24 cm selon qu’elles sont verticales ou horizontales. Toutes sont tirées sur le même papier argentique de dimension 30 x 40 cm. Les tirages ont été faits en 1973, au moment de la commande de la Collection Menil à Houston.

En collaboration avec le Palazzo Grassi, Pinault Collection et la Fondation HCB, la Bibliothèque nationale de France a conçu un projet inédit, conçu et coordonné par Matthieu Humery : soumettre la « Master Collection » aux regards de cinq commissaires invités : la photographe Annie Leibovitz, le cinéaste Wim Wenders, l’écrivain Javier Cercas, la directrice du département des Estampes et de la Photographie de la BnF Sylvie Aubenas et le collectionneur François Pinault. Les règles de ce jeu sont simples : les cinq co-commissaires ont été invités à choisir respectivement une cinquantaine d’images dans cette « Master Collection » de 385 images. On imagine combien il a pu être difficile de ne retenir que 50 photos parmi des œuvres d’une grande diversité d’ambiance, de pays, de dates. Comme cet enfant dans un camp de transit à Dassau en 1945, écrasé autant par la tragédie que par le poids de son long manteau (Dassau Allemagne, mai-juin 1945) et qui a ému Sylvie Aubenas. Comme toujours, Cartier-Bresson capture l’instant présent, ne retouche rien, ne recadre pas. Ainsi, cet homme assoupi à côté d’un cageot d’oignons (Barrio Chino, Barcelone, 1933). Ou ces deux hommes regardant à travers le trou d’une palissade en toile (Bruxelles, 1932) ; une photo qui a fasciné Wim Wenders. Photographier Paris sous la pluie a beaucoup inspiré Cartier-Bresson, si sa photo d’un homme sautant de flaque en flaque derrière la gare St Lazare est iconique, on connait moins celle, quasi sculpturale, de son ami Giacometti, marchant sous la pluie rue d’Alésia, son imperméable sur la tête (Alberto Giacometti, rue d’Alésia, 1961). Plus facétieux, ce portrait quasi surréaliste d’un homme sans tête -cachée par le nœud d’un rideau- en train de lire son journal (Livourne, Italie, 1933). « Cartier-Bresson a pris beaucoup de photographies poignantes, tragiques et romantiques, mais il était aussi plein d’esprit », commente Annie Leibovitz (Dans Chroniques de la BnF, avril-juillet 2021).

La scénographie, l’encadrement, la couleur des cimaises, tous ces éléments de l’exposition ont été laissés à la discrétion totale de chacun. Ainsi, chaque espace est une exposition en tant que telle et indépendante des autres. Si 250 images ont été sélectionnées, certaines peuvent avoir été choisies par plusieurs commissaires qui ne connaissaient pas le choix des autres. À travers son choix et son accrochage, chaque commissaire partage et confronte sa vision de cet artiste majeur.

Un surprenant jeu de hasard, de croisements de regards, d’univers du photographe recomposé par les sentiments de chacun. Une invitation pour le visiteur à construire son propre choix.

Catherine Rigollet

Visuels : HCB, Simiane-la-Rotonde, France, 1969. Épreuve gélatino-argentique de 1973. © Fondation HCB / Magnum Photos.
HCB – Bruxelles, Belgique, 1932. Épreuve gélatino-argentique de 1973 - - © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos.
HCB, Alberto Giacometti, rue d’Alésia, 1961.

Archives des expos à Paris
spacer


Du 19 mai au 22 août 2021
BnF François Mitterrand
Tous les jours sauf lundi et jours fériés : 10h - 19h
Dimanche : 13h - 19h
Tarif plein : 9€
https://www.bnf.fr/fr/agenda/henri-cartier-bresson

À noter que le musée Carnavalet présente Henri Cartier-Bresson : Revoir Paris. Une exposition sur l’importance de Paris dans la vie et l’œuvre du photographe, et qui résonne avec l’exposition Eugène Atget – Voir Paris présentée à la Fondation HCB et réalisée à partir des collections du musée Carnavalet.
Du 15 juin au 31 octobre 2021.