L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

« Une sélection des meilleures expositions en France »

Expo en France

Marina Abramovic & Ulay. Performeurs de l’extrême

Marina Abramovic (née en 1946) et Ulay (de son vrai nom Frank Uwe Laysiepen 1943-2020), se sont rencontrés dans un studio de la télévision néerlandaise en 1975. De 1976 à 1988, durant douze années de passion amoureuse à la fois fusionnelle et destructrice, l’ex-rebelle trash née à Belgrade sous Tito et le photographe allemand ont fait œuvre commune dans le domaine de l’art corporel (Body Art), avant de se séparer de manière tout aussi hors normes sur la Grande muraille de Chine.

Pionniers de la performance, les deux artistes ont mis en œuvre pendant leurs « Relation Works », les limites physiques de leur corps, celles de leur relation, les limites et les capacités mentales, les rapports de pouvoir et de dépendance dans la relation triangulaire avec le public. Cela donnera concrètement : se gifler pendant des heures, se foncer corps contre corps à répétition, tourner en rond en camionnette pendant des heures, se coller bouche contre bouche et respirer l’air que l’autre expire jusqu’au point de l’évanouissement, etc.
Sans préparation ni répétition, mais toujours filmées, ces performances éprouvantes et souvent dérangeantes pour les artistes comme pour le public, ont donné des résultats forcément imprévisibles, mais construit une œuvre forte et cohérente. De ces films, à l’origine simples témoignages que les artistes n’avaient jamais envisagé rééditer, ils ont tiré a posteriori des œuvres sous forme d’installations que les musées d’Eindhoven et de Lyon ont coproduites en 1999.

Le macLYON, qui conserve dans ses collections toute l’œuvre commune des deux artistes présente un ensemble de vidéos des années 1976-1988, dont Nightsea Crossing. L’œuvre consiste en un long face-à-face silencieux des artistes, assis sans bouger de part et d’autre d’une table ; une performance réitérée par le duo sur tous les continents, et dans chaque site plusieurs jours d’affilée. Dans Imponderabilia, mise en œuvre lors de l’inauguration d’une exposition en 1977, Marina et Ulay se tiennent de part et d’autre de l’entrée de la galerie, nus. Le public, participatif, étant contraint de passer dans l’espace étroit entre les deux corps pour rejoindre le lieu de l’exposition. Dans Relation in Time (1977), les deux artistes restent assis dos à dos durant 17 heures, les cheveux attachés l’un à l’autre. Également présente à Lyon, The Lovers : The Great Wall Walk, leur œuvre ultime monumentale et poétique qui consacra aussi leur séparation en 1988. Les deux artistes ont parcouru la Grande Muraille de Chine à pied, commençant aux deux extrémités, puis marchant chacun 2000 km, jusqu’à ce se rencontrer… et se séparer définitivement. Comme prévu. La fin de cette love-story est moins arty et finira devant les tribunaux pour des histoires de droits d’auteur ; Marina ayant par la suite largement tiré la couverture à elle. Mais c’est une autre performance, ni glorieuse, ni artistique.

Catherine Rigollet

Visuel : Marina Abramovic et Ulay, Nightsea Crossing. Sitting au Musée d’art contemporain de Lyon les 9 et 10 octobre 1986. Collection macLYON. Photo Blaise Adilon © Adagp, Paris 2021.
Marina Abramovic et Ulay, Relation in Time, octobre 1977. Collection MacLyon. © Adagp, Paris 2021. Marina Abramovic et Ulay, The Lovers, The Great Wall Walk, 1988. Collection MacLyon.

Archives des expos en France
spacer


Du 18 septembre 2021 au 30 janvier 2022
Musée d’art contemporain - Cité internationale
81 quai Charles de Gaulle
69006 Lyon
Du mercredi au dimanche : 11h-18h
Tarif plein : 8€
Tél. +33 (0)4 72 69 17 17
https://www.mac-lyon.com/fr