L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

« Une sélection des meilleures expositions du moment en Europe. L’occasion d’une escapade d’un week-end. »

Expo à L'étranger

POP ART. De Warhol à Panamarenko

La collection d’art moderne du S.M.A.K de Gand est particulièrement impressionnante et admirablement mise en scène dans les vastes salles lumineuses du musée. Déjà bien pourvue en œuvres du pop’art, elle vient de s’enrichir en 2021 d’une partie de la prestigieuse collection de Roger et Hilde Matthys-Colle, centrée sur des artistes internationaux de ce mouvement tels qu’Andy Warhol, Roy Lichtenstein, James Rosenquist. Un événement à l’origine de cette exposition qui réunit des œuvres de la collection Matthys-Colle (pour certaines jamais vues) et des œuvres de la collection du S.M.A.K autour du pop’art. Né dans les années 1950 à New York et à Londres, le pop’art (du nom donné par le critique anglais Lawrence Alloway) a connu un essor fulgurant au cours des années 60. Son langage plastique s’appuie sur l’explosion de la société de consommation d’après-guerre pour en montrer les mécanismes, sans pour autant en critiquer toujours les excès. Fascinés par cette culture de masse incluant publicité, télévision, idoles, magazines de mode et alimentation et puisant dans son immense réservoir de motifs, les artistes s’en donnent à cœur joie dans un langage visuel spontané, ironique, coloré.

Le plus médiatique, Andy Warhol s’est rendu célèbre avec ses boites de soupe Campbell’s et ses portraits de Marilyn Monroe. Si sa série des chaises électriques est plus politique, en réponse à la controverse sur la peine de mort dans l’Amérique des années 1960, elle n’entre pas pour l’artiste en contradiction avec ses œuvres se réappropriant les symboles de la culture pop. Tom Wesselmann se focalise sur le rêve américain, comme avec cette photo de nu sur fond de téléviseur et de boite de soupe Campbell’s (Great American Nude #45, 1963), ou ce panneau d’une silhouette découpée d’une pin-up bronzée, révélant par sa nudité la blancheur de ses fesses et de ses seins. Une représentation féminine très stéréotypée, source d’inspiration pour de nombreux artistes du pop’art, majoritairement masculins. Rare femme du mouvement, Evelyne Axell fait figure d’exception, délivrant une autre image montrant que la femme (son corps surtout), n’est pas un objet de consommation et qu’elle a droit à la parole politique (Esprit critique,1970). Konrad Klapeck embraye sur le même ton avec Le Patriarcat, 1963 (une machine à écrire en sténo, un motif récurrent dans son œuvre et symbolisant le patriarcat). Sont aussi bien présents : Gerhard Richter, Christo, Claes Oldenburg, Panamarenko, James Rosenquist, etc.

Mais le pop art s’est répandu bien au-delà de sa sphère initiale. En France, de 1960 à 1963, les Nouveaux réalistes ont ainsi greffé sur cette nouvelle approche de l’objet et du réel leurs propres références culturelles, politiques, esthétiques et sociales, produisant selon les mots du critique Pierre Restany, porte-parole du groupe : « un recyclage poétique du réel urbain, industriel, publicitaire ». Comme Jean-Pierre Raynaud et ses céramiques blanches, Martial Raysse avec ses portraits et ses revisitations pop des chefs-d’œuvre de la Renaissance, Daniel Spoerri et ses Tableaux pièges (des reliefs de repas), ou encore Mimmo Rotella, Raymond Hains et Jacques Villeglé et leurs affiches lacérées… Preuve de sa vitalité, le pop art est toujours présent aujourd’hui et constitue une source inépuisable d’inspiration pour la mode et le design tout particulièrement.

Catherine Rigollet

- On ne quittera pas Gand sans une visite à la Cathédrale Saint-Bavon qui abrite le fabuleux retable de l’Agneau mystique, œuvre des frères Van Eyck au XVe siècle.
- À proximité de Gand, le château de Laarne accueille NADIR, une exposition d’art contemporain initiée par l’artiste Kris Martin. Jusqu’au 22 mai 2022.


Visuels : Tom Wesselmann, Great American Nude #45, 1963. Collection S.M.A.K. - Flemish Community. Acquired from the Matthys-Colle Collection.
Evelyne Axell, Esprit Critique, 1970, huile sur plexiglas et bois, h. 162.5cm x b. 112cm. Langdurige bruikleen, collection privée.
Konrad Klapheck, Le Patriarcat, 1963. Collection Matthys-Colle.
Photos : L’AGORA DES ARTS, 18/3/2022.

Archives des expos en europe
spacer

Infos pratiques
Du 27 novembre 2021 au 31 mai 2022
S.M.A.K (musée municipal d’art actuel)
Jan Hoetplein, 1 – Gand
Du mardi au vendredi : 9h30-17h30
Samedi et dimanche : 10h-18h
Tarif plein : 15€
www.smak.be